Pain_750

La Pain Clinic de l’Hôpital Delta: une approche innovante de la prise en charge de la douleur

Le nombre grandissant de demandes émanant de patients douloureux chroniques, de leur médecin référent ou de leur chirurgien spécialiste, couplé à la rareté des médecins algologues à Bruxelles, fait de la Pain Clinic de l’hôpital Delta un centre multidisciplinaire en plein développement.

La douleur constitue un problème important de santé publique en raison de sa prévalence et de l’efficacité souvent incomplète des traitements actuels. Ces dernières années, nous assistons à une aggravation de la «crise» des opiacés (Morphine et ses dérivés) dans notre pays et notamment chez les jeunes. Nous hospitalisons de plus en plus de patients pour sevrage avant de pouvoir réaliser une procédure de soins. Or, pour des sujets jeunes, hormis pour les douleurs cancéreuses, les morphiniques ne sont pas la solution. Ainsi, il est important que nos collègues généralistes et spécialistes travaillent en collaboration avec la Pain Clinic.

Prévalence

Picture1

Le nombre grandissant de demandes émanant de patients douloureux chroniques, de leur médecin référent ou de leur chirurgien spécialiste, couplé à la rareté des médecins algologues à Bruxelles, fait de la Pain Clinic de l’hôpital Delta un centre multidisciplinaire en plein développement.

La Pain Clinic Delta se dynamise sous la direction du Dr Bausard Latrech, dont l’un des buts est d’en faire rapidement l’un des outils les plus performants en termes de soins et de suivi des patients douloureux. L’équipe est pluridisciplinaire et se compose de 7 médecins anesthésistes algologues, travaillant en étroite collaboration avec une généraliste-algologue, une psychologue (en lien avec le service social), les orthopédistes et les neurochirurgiens, ainsi qu’une infirmière algologue référente. Une équipe de kinésithérapeutes spécialisés dans le traitement et l’accompagnement des pathologies douloureuses a récemment rejoint l’équipe. Cette approche médicale intégrative est conforme aux données médicales les plus actuelles publiées par la Mayo Clinic de Rochester (États-Unis).

Une approche innovante de la prise en charge de la douleur est proposée. Celle-ci est basée sur l’analyse individuelle du profil bio-psycho-social de la douleur présentée par le patient. Ce schéma, emprunté aux sociétés de médecine réadaptative et fonctionnelle, permet d’assurer des consultations « intégratives » de la douleur et de proposer des infiltrations ciblées, en utilisant les dernières techniques de pointe, comme l’échographie péri-médullaire de guidage.

Des possibilités thérapeutiques qui évoluent sans cesse…
Depuis quelques années, les techniques d’infiltration pour lutter contre la douleur ont fortement évolué. Les actes techniques réalisés sont multiples et ciblés, allant de la péridurale lombaire, aux intraforaminales cervicales et à la radiofréquence des articulations zygo-apophysaires postérieures à tous les étages du rachis. Ces gestes, souvent effectués sous radio-guidages, vont progressivement être réalisés sous échographie appliquée à la médecine de la douleur. Il existe par ailleurs de nombreuses autres alternatives à la prescription médicamenteuse en contexte douloureux aigu ou chronique.

Sous l’égide du Pr J.-P. Van Buyten, l’équipe d’algologues du Dr. Latrech, à la pointe des techniques de neuromodulation, tutorise les plus jeunes pour les familiariser à la pose des neurostimulateurs médullaires.

La procédure la plus connue de neuromodulation est la stimulation cordonale postérieure de la moëlle épinière, qui a fait ses preuves dans les douleurs neuropathiques et reste une bonne indication chez les patients souffrant des douleurs chroniques persistantes après une chirurgie du rachis. Étant donné que la chirurgie du pied et de la main occupe une place importante au CHIREC, de nombreux patients ayant des douleurs neuropathiques dans les membres sont traités. Par ailleurs, la neurostimulation est également utilisée contre les céphalées ou encore les douleurs faciales.

La prise en charge des douleurs neuropathiques n’est donc pas en reste, avec l’exploitation des différents moyens thérapeutiques, techniques, médicamenteux et non médicamenteux.

Le Dr A. Mazic de Sonis est une pionnière dans l’approche multimodale et intégrative de ces thérapeutiques non médicamenteuses procédant de recherches cliniques et thérapeutiques émergeantes dont l’acupuncture, la médecine nutritionnelle et l’hypnose.

Une technique d’avenir prometteuse: la Stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS)
La rTMS est une alternative efficace et non invasive pour les patients ne répondant pas aux médicaments ou ne pouvant pas tolérer leurs effets secondaires. Elle s’adresse à la douleur chronique persistante et résistante aux traitements usuels. La rTMS a été proposée dans le traitement des douleurs chroniques neuropathiques. Les stimulations portent toujours sur le cortex moteur (précentral) de l’hémisphère controlatéral à la douleur (dans la région corticale somatotopique de la douleur).

Dr Bausard Latrech, anesthésiste réanimation – algologue, chef de service de la Pain Clinic, Chirec – site Delta

> Des consultations de la douleur sont également disponibles sur les sites de Ste-Anne St-Remi, de Braine-l’Alleud – Waterloo et de la Basilique ainsi qu’au au Centre Médical du Parc Léopold. Pour connaître le nom des spécialistes et avoir des informations détaillées à votre disposition sur certaines pathologies douloureuses et le traitement de la douleur, cliquez ici.

> Revenir sur la newsletter Chirec Pro N°22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>