Neuro_750

AVC: Time is Brain!

Parmi tous les problèmes médicaux qui sont pris en charge par les services d’urgence, l’Accident Vasculaire Cérébrale (AVC), ischémique ou hémorragique, fait partie des pathologies les plus urgentes à traiter. En effet, on estime que chaque minute perdue dans la prise en charge peut faire perdre 2 millions de neurones au patient. Time is Brain !

En Belgique, l’AVC est la première cause de handicap moteur acquis et une des premières causes de mortalité chez l’adulte. Il n’y a donc pas de place pour l’improvisation lorsque le patient arrive en salle d’urgence car sa vie future peut se jouer durant ces instants clés.

Le monde de la neurologie vasculaire a énormément évolué au cours des 10 dernières années, principalement avec l’avènement de la thrombectomie mécanique en 2015, qui permet parfois des récupérations cliniques impressionnantes et encore inimaginables quelques années plus tôt.

              

En outre, le développement et le perfectionnement de l’imagerie de perfusion qui nous permet aujourd’hui de pouvoir proposer un traitement de phase aiguë à un nombre croissant de patients, en sélectionnant ceux que l’on peut encore aider, parfois plus de 12h après le début des symptômes.

Le Chirec possède, notamment sur son site Delta, tous les outils nécessaires à une prise en charge optimale et complète de ces patients. Un travail important et constant est mis en place pour former l’ensemble des praticiens impliqués dans le trajet de soins et régulièrement mettre à jour les algorithmes de traitement au regard des dernières recommandations dans le domaine, comme cela a été fait, tout récemment, en ce début d’année 2022.

Il s’agit d’une prise en charge réellement multidisciplinaire car elle nécessite l’implication coordonnées d’ambulanciers, urgentistes, infirmier(e)s, neurologues, radiologues et radiologues interventionnels, ainsi qu’anesthésistes et intensivistes pour la prise en charge aiguë. Ensuite, les kinésithérapeutes, cardiologues, médecins revalidateurs, logopèdes, psychologues, neuropsychologues et ergothérapeutes viennent compléter le trajet de soins. L’utilisation d’un langage commun et standardisé permet d’améliorer la compréhension entre chacun des intervenants afin d’offrir à ces patients une qualité de soins optimale.

Le Chirec ayant dernièrement intégré le réseau hospitalier CHORUS, une collaboration future va s’organiser entre différentes entités du réseau afin d’unir nos forces et ressources pour offrir des soins toujours plus complets et efficients aux patients atteints de pathologies vasculaires cérébrales.

Dr Jonathan Leempoel, neurologue, CHIREC