parkinson_750

La nouvelle clinique du Parkinson du CHIREC innove dans l’accompagnement du patient

Un nouveau centre dédié à la maladie de Parkinson et syndromes apparentés vient de s’ouvrir au CHIREC, avec pour ambition de proposer une approche multidisciplinaire, du diagnostic jusqu’aux traitements de deuxième ligne. Cette clinique du Parkinson est née de l’initiative de Julien Crémers, neurologue qui a consacré plusieurs années de recherche clinique sur cette maladie et d’Emilie Behets, neuropsychologue spécialiste des maladies neurodégénératives. 

Le Dr Crémers, coordinateur, estime qu’un tiers de ces patients sont référés par leur médecin traitant souhaitant une confirmation diagnostique. Pour un autre tiers, les patients viennent de leur propre initiative. Un dernier tiers est envoyé par un spécialiste souvent pour la mise au point d’un traitement qui ne répond plus aux attentes.

Le plateau technique complet du CHIREC est un atout. Grâce aux contacts privilégiés avec les services de radiologie et médecine nucléaire, le diagnostic se fait dans un délai court, afin de ne pas laisser le patient dans l’angoisse de l’attente d’un résultat difficile à accepter. Une psychologue est présente en consultation dédiée à l’annonce du diagnostic pour soutenir le patient et désamorcer rapidement un comportement qui pourrait nuire à l’adhésion au traitement.

La médecine physique est impliquée dans la prise en charge du patient. Les thérapeutes peuvent instaurer un programme de revalidation ambulatoire personnalisé, que la maladie soit au stade débutant ou avancé. Un suivi rapproché des parkinsoniens en revalidation est assuré, et leur évolution est partagée lors de réunions multidisciplinaires. Les symptômes non-moteurs de la maladie comprenant les troubles cognitifs, l’anxio-dépression, les dysfonctions sexuelles représentent un fardeau conséquent. Ces aspects sont suivis de près par les neuropsychologues, ce qui permet une approche thérapeutique efficace.

La clinique du Parkinson a pour objectif de proposer des traitements de deuxième ligne aux patients souffrant de troubles locomoteurs, de fluctuations motrices/non-motrices et de dyskinésies sévères. La clinique du Parkinson est spécialisée dans la mise en place des dispositifs d’infusion continue de Levodopa par voie jéjunale, véritable révolution dans le traitement des stades avancés de la maladie. La neuromodulation peut être utilisée pour traiter différents symptômes. La clinique du Parkinson du CHIREC se démarque des autres centres car elle dispose d’un équipement de stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS), technique approuvée par la FDA aux Etats-Unis, permettant d’améliorer significativement les troubles de la marche et la dépression en stimulant le cerveau de façon non invasive. Il est prévu que la clinique du Parkinson se spécialise dans la stimulation cérébrale profonde (invasive) en collaboration avec le service de neurochirurgie.

> Pour connaître les neurologues du CHIREC