arts_patient7

Unique en Belgique: l’oncologie intégrative à la Clinique du Sein du Chirec Cancer Institute

Grâce à une prise en charge médicale des effets secondaires par des traitements complémentaires, la qualité de vie des patientes traitées pour cancer peut être significativement améliorée. Le Dr Ingrid Theunissen, gynécologue formée à la médecine intégrative et à l’homéopathie, assure une consultation à la Clinique du Sein de la CityClinic Chirec Louise.
Le traitement du cancer bénéficie de développements majeurs assurant ainsi aux patients un bien meilleur pronostic.  Ces progrès notoires impliquent souvent un traitement de plus longue durée, au bénéfice de patients dont la qualité de vie doit être préservée.
Un récent rapport (décembre 2012) de l’Association Francophone pour les Soins Oncologiques de Support (AFSOS) révèle que 60% des patients cancéreux font appel à des thérapies complémentaires et que 84% de ceux-ci trouvent les thérapies complémentaires efficaces. Les thérapies complémentaires les plus utilisées par les patients en France sont : l’homéopathie, la prise de suppléments alimentaires, les régimes diététiques, la phytothérapie, l’acupuncture et l’activité physique adaptée.
S’inspirant des pionniers en oncologie intégrative, à savoir le renommé Memorial Sloan-Kettering Cancer Center de New York, la Clinique du Sein de la CityClinic Chirec Louise propose une consultation médicale en médecine intégrative.
Cette consultation assurée par le Dr. Ingrid Theunissen, formée à la médecine intégrative et à l’homéopathie, s’adresse aux patientes en cours de traitement ou après la fin du traitement pour la prise en charge des effets secondaires. Une consultation qui s’intègre dans la prise en charge multidisciplinaire et individualisée comme préconisée par le Plan Cancer. (Lire aussi : Un tout nouveau concept de la clinique du sein à la City Clinic Louise).
Une bonne gestion des effets secondaires assure une meilleure qualité de vie et diminue le taux d’abandons. Ceci est particulièrement pertinent dans le cadre de  l’hormonothérapie du cancer du sein. Une revue récente montre que l’adhésion au traitement varie entre 41 et 72% et que 31 à 73% des femmes arrêtent le traitement avant la fin (Breast Cancer Res Treat. 2012 Jul;134(2)). La prise en charge intégrative constitue alors, un réel gain de chances dans la mesure où cela permet de bénéficier du traitement complet et donc plus efficace.
Un deuxième bénéfice important de la consultation est de protéger les patientes de l’utilisation de thérapies complémentaires potentiellement à risque.
L’oncologie de demain sera inévitablement intégrative car la qualité de vie est maintenant reconnue comme une variable importante dans le taux de guérison.
C’est déjà l’oncologie d’aujourd’hui à la Clinique du Sein du Chirec Cancer Institute.

 

Une réflexion sur “ Unique en Belgique: l’oncologie intégrative à la Clinique du Sein du Chirec Cancer Institute ”

  1. C’est Intéressant.
    Je avais en 1994-1994 un groupe de patients atteints de tumeurs bénignes et malignes du sein.
    Mon étude a démontré un bénéfice clinique et de laboratoire terapuetic de ces deux méthodes thérapeutiques.
    Plus tard, je ai combiné ces deux méthodes avec les phytotherapie et diététiques selon les syndrome de médecine traditionnelle chinoise. Bonne chance pour vous .
    Dr Ioan Dumitrescu

Les commentaires sont fermés.