BPCO 2021_750

En l’honneur de la BPCO, le Chirec a pédalé!

La journée mondiale de la BPCO (Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive) a eu lieu le mercredi 17 novembre. A cette occasion, le Chirec – site Delta, à l’initiative la Chiesi Foundation et en collaboration avec la Belgian Respiratory Society, a invité les patients à venir pédaler en compagnie des services de pneumologie, de tabacologie et de kinésithérapie. 

Les spécialistes du Chirec ont ainsi sensibilisé la population à rester active, faire des balades, du vélo d’appartement ou toute autre activité physique qui maintient les poumons en forme !

On estime  que 800.000 Belges souffrent de Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive. Le tabagisme en est la cause principale.

Comment cet événement a-t-il été vécu à Delta?
«A Delta, le Bike Challenge a ravi tant les patients que les soignants», explique Christian Van Nieuwenhuyse, kinésithérapeute respiratoire et cardio-vasculaire. «Il nous a permis, malgré la période de pandémie Covid-19, de mettre en lumière les synergies qui existent dans le parcours de soin du patient BPCO depuis l’ouverture de l’hôpital fin 2017. L’événement a aussi mobilisé à merveille le secrétariat, le service de la communication, le service logistique et le service technique. Ce qui est exceptionnel dans cet événement Bike Challenge COPD Day c’est la cristallisation de la mobilisation nationale des patients BPCO et des soignants qu’ils soient pneumologues, médecins de médecine physique, kinésithérapeutes, tabacologues, infirmier.es au sein de différents centres de réhabilitation pulmonaire.  Mais la réhabilitation pulmonaire dans la BPCO ne se limite pas à de la “bicyclettologie” ! La BPCO est avant tout à considérer comme une fracture dans les habitudes du patient pris au piège d’un cercle vicieux où la dyspnée primaire est renforcée par la myopathie secondaire. Pour cet objectif, l’INAMI offre d’ailleurs un remboursement préférentiel aux BPCO sévères pour un total de 60 séances de prise en charge pluridisciplinaire une seule fois dans leur vie!», poursuit Christian Van Nieuwenhuyse.

Une équipe pluridisciplinaire
Grâce à un équipement optimal et la compétence d’une équipe pluridisciplinaire motivée, le Dr Matthieu Desplan, pneumologue réadaptateur, coordonne le tout avec l’appui de la médecine physique pour améliorer la qualité de vie des patients BPCO en augmentant leur niveau de condition physique et en veillant à leur éducation thérapeutique.

L’ensemble des pneumologues sont ravis de compléter leur arsenal thérapeutique par cette prise en charge spécialisée. En cas de tabagisme actif, des séances de tabacologie sont proposées par Madame Anne Willot.

Le bilan fonctionnel, composé notamment d’une épreuve fonctionnelle respiratoire et d’une ergospirométrie et/ou d’un test de marche, permet d’identifier les capacités fonctionnelles résiduelles et de préciser les seuils d’entraînements pour améliorer le rendement de chaque séance de réentraînement. Le patient progresse ainsi plus confortablement et plus durablement.

La réhabilitation pulmonaire proprement dite se déroule trois après-midis par semaine en groupe dans une salle de fitness sous la supervision des kinésithérapeutes spécialisés, Sophie Gadenne et Anaïs Voron, et est composée d’un travail en endurance fondamentale, de renforcement musculaire, d’exercices d’équilibre. Une fois par semaine, le patient peut bénéficier de séances d’hydrothérapie. Le programme de réhabilitation est également parsemé de séances d’éducation thérapeutique sur des sujets variés tels que la BPCO, l’exercice physique, la dyspnée, les activités de vie quotidienne, la diététique.

Un événement annuel national
«Ce fut un véritable succès, patients et soignants, tous sont impatients et enthousiastes de participer à la prochaine édition du Bike Challenge!», confie le Dr Christophe Compère, chef du service de pneumologie de l’hôpital Delta.

«Les patients atteints de BPCO ont participé avec le sourire et étaient fiers d’être présents à cet événement national qui les a mis à l’honneur. Ce défi cycliste n’était évidemment pas une compétition, mais la force et l’enthousiasme des patients et du personnel faisaient chaud au cœur. Chacun a tout donné pour performer au mieux selon ses capacités. Rien que pour cela, de sincères félicitations!», conclut Anouk Benoit, déléguée médicale, Chiesi.

Pour en savoir plus sur la réhabilitation pulmonaire, cliquez ici.

> Découvrez le flyer du programme de la réhabilitation pulmonaire