Levie_750

Un traitement à la pointe de la technologie pour traiter les problèmes sévères de surdité

Un nouveau traitement à la pointe de la technologie est utilisé au Chirec pour traiter les problèmes sévères de surdité. Le Dr Patrick Levie, chef du Département Tête et Cou du Chirec et M. Salim Salman, audiologue à la Clinique Ste-Anne St Remi et au Centre Médical Europe-Lambermont expliquent dans une vidéo l’avantage de ce type d’implant. Témoignage de la patiente qui en a bénéficié. 

Quels sont les types de surdité? Quelles sont les solutions à apporter pour chaque type? Quels sont les implants possibles?
Les surdités sont soit perceptionnelles, soit transmissionnelles. Les surdités perceptionnelles sont dues à une diminution de la fonction de l’oreille interne.

Le seul traitement est un appareillage : d’abord classique au niveau du conduit auditif externe. Pour les surdités plus importantes, il est possible de mettre une prothèse avec une bobine piezzo électrique que l’on vient clipper par voie chirurgicale sur l’enclume (prothèse vibrante présentée il y a deux ans). Dans les cas extrêmes, il faut mettre un implant cochléaire.

Les surdités transmissionnelles peuvent généralement être opérées: mise en place de piston sur l’étrier ou directement sur la platine. Mais, il existe des situations pour lesquelles la chirurgie de la chaîne ossiculaire ne fonctionne pas. Dans ces cas,  il est possible de mettre un implant à ancrage osseux. Le son passe via cet implant et est directement transmis par  l’os  jusqu’à l’oreille interne. L’os conduit le son directement vers  la cochlée en contournant l’oreille moyenne pathologique. L’avantage est qu’il est possible de changer tous les 5 ans le processeur externe pour suivre l’évolution des appareils. Dans la vidéo, c’est ce type d’implant qui a été proposé à la patiente.

> Cliquez ici pour en savoir plus