LecainBW

Antoine le Cain

Quelle est votre langue maternelle?
Français

Sur quels sites du Chirec exercez-vous (jours & plages de consultations) ?
Sur le site de l’Hôpital de Braine-l’Alleud –  Waterloo, du mardi au vendredi (8/10ème)

Quelles sont vos spécialités ?  
Les expériences positives, et aussi certains « échecs relatifs » dans des prises en charge plus spécifiques, m’ont amené à me tourner vers la communication thérapeutique, l’hypnose et l’environnement du patient opéré, ainsi qu’à me pencher sur le traitement de la douleur périopératoire  et des douleurs chroniques. Je me sers beaucoup des techniques d’analgésie « loco-régionale », infiltrations d’anesthésiques locaux et anti-inflammatoires, effectuées via un repérage visuel apporté par l’échographie.

Quel est votre parcours (études, expériences professionnelles) ?
J’ai reçu une formation initiale de médecine générale et ai été diplômé en médecine d’urgence et réanimation polyvalente au sein de la faculté de Lille. Je me suis orienté ensuite vers l’anesthésie et ai choisi de venir me former en Belgique au sein du réseau ULB, au contact de grands professseurs. L’anesthésie est pour moi une intersection idéale entre l’aspect technique des prises en charge et une dimension plus relationnelle du soin péri-opératoire auprès des patients.

Quel est votre regard sur le Chirec ? 
Pour moi, le Chirec prône l’innovation, l’émancipation individuelle et positive de ses médecins, en préparant des projets d’avenir performants. Une fusion réussie entre l’histoire du soin de qualité et la vision d’une médecine en mouvement permanent. Le Chirec a pour moi un regard visionnaire sur le soin, pluridimensionnel et interdisciplinaire, de demain.

Quels sont vos attentes ou les projets que vous souhaitez développer au sein de notre Institution?
C’est l’envie de collaborer et de travailler en équipe qui m’a amené vers cette institution. Je compte partager de nouvelles techniques, comme par exemple la pratique de l’hypnose conversationnelle lors des inductions d’anesthésie générale ou encore lors d’anesthésies loco-régionales parfois inconfortables pour le patient. Devenir plus polyvalent dans la prise en charge des patients douloureux chronique en renforçant l’interdisciplinarité et favorisant un climat de confiance entre soignants des patients douloureux. J’ai beaucoup à apprendre de l’équipe qui m’accueille ; il y a de grandes compétences au Chirec.

Qui êtes-vous derrière le médecin?  
Un rêveur, admiratif des grands efforts et exploits sportifs. Un voyageur qui butine les rencontres et explore les cultures avec une soif certaine de découvrir. Un petit aventurier qui sort de sa zone de confort pour garder un esprit d’enfant, un état d’éveil propice à l’apprentissage et l’écoute des autres. Un joyeux mélange de cultures et d’idées !