Dermato_750

Le nombre de cancers cutanés a triplé en 10 ans: le CCI se mobilise!

En Belgique, le nombre de cancers cutanés a montré une importante croissance ces dernières années puisque le nombre de nouveaux cas enregistrés par an est passé de 11000 en 2004 à 37000 en 2015. Actuellement, on estime que 1 personne sur 5 développe au cours de sa vie une forme de cancer de la peau, et 1 sur 75 un mélanome.

Ces dernières années ont vu apparaitre d’importantes modifications dans la prise en charge de ces tumeurs cutanées, sujet au centre des 10èmes Rencontres organisée par la Clinique d’Oncologie Dermatologique du Chirec Cancer Institute (CCI) et qui a rencontré un vif succès ce 5 octobre au Chalet Robinson. A côté des aspects thérapeutiques, il est aussi indispensable de mettre en avant l’importance de la prévention et du dépistage.

Le dépistage cutané consiste en l’examen méticuleux de l’ensemble de la peau. Il est recommandé chez tout le monde, et ce dès l’enfance. Le rythme recommandé des surveillances est annuel, mais peut varier en fonction de certains facteurs individuels.

Les facteurs rendant le risque de développement d’un cancer cutané plus élevé sont une peau claire, des cheveux blonds ou roux, avec un bronzage difficile. La présence de nombreux grains de beauté, appelés naevus (plus de 40), ou des lésions larges (de plus de 8 mm) ou irrégulières sont également des facteurs de risque. On prendra en compte aussi les antécédents personnels ou familiaux de cancer de peau, la prise de médicaments immunosuppresseurs, et si le patient s’est intensément exposé aux UV (par son mode de vie ou s’il a résidé dans un pays tropical) ou a eu des gros coups de soleil dans l’enfance.

La dermoscopie, pratiquée par les Dermatologues, est une méthode simple et facile à l’emploi pour le diagnostic précoce du mélanome ou d’autres taches suspectes. L’agrandissement de 10 fois permet de donner des détails très importants pour le diagnostic différentiel. En pratique, les dermatologues utilisent une approche prenant en compte non seulement les caractéristiques cliniques de la lésion, mais aussi l’analyse comparative de cette dernière par rapport à l’ensemble des naevus du sujet. Une lésion pigmentée est ainsi d’autant plus suspecte qu’elle est différente des autres (signe du « vilain petit canard »). La prise de photos numériques est un outil supplémentaire réservé aux patients présentant plusieurs facteurs de risque. Elle permet une comparaison très précise des images d’un rendez-vous à l’autre.

Afin d’enrayer la croissance du nombre des tumeurs cutanées, la prévention est primordiale : il faut sensibiliser la population aux dangers du soleil et des UV, et aux mesures de protection à adopter. Tout comme les médecins généralistes, la Clinique Prévention & Dépistage des Cancers du Chirec Cancer Institute a inclus dans sa consultation un volet consacré spécifiquement à la prévention et au dépistage cutané, notamment en identifiant les patients à risque.

Dr Emmanuelle Steels, Consultation de Dépistage, Clinique d’Oncologie Dermatologique, CCI
Dr Laurence Gordower, Coordinatrice de la Clinique Prévention & Dépistage des Cancers, CCI
Pr Thierry Velu, Directeur du Chirec Cancer Institute (CCI)

 > Télécharger la brochure de la Clinique de prévention et dépistage des cancers

new logo CCI 2017 HD

CRC-Clinique-Prévention-Depistage-Cancer®Q-FR

CRC-Clinique-Oncologie-Dermatologique®Q_V1

Revenir sur la newsletter Chirec Pro N°23

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>