NeuroneSclerose-750

Un traitement innovant pour les patients souffrant de sclérose en plaques

Les patients de l’équipe du Dr Mathieu Vokaer, chef du Département Neurosciences du Chirec, sont parmi les premiers en Belgique à bénéficier d’un traitement innovant contre les formes primaires progressives (PPMS) et récurrente-rémittente (RRMS) de la sclérose en plaques.

Homologué en Europe depuis janvier 2018, l’Ocrevus®, développé par Roche, est le premier et seul traitement disponible pour la forme primaire progressive de la sclérose en plaques (SEP). Les patients de l’équipe du Dr Mathieu Vokaer, chef du Département Neurosciences du Chirec, sont parmi les premiers en Belgique à bénéficier de cette innovation, en attendant son remboursement par l’INAMI prévu au deuxième semestre de cette année.

Une nouvelle cible thérapeutique

Premier anticorps monoclonal humanisé anti-Lymphocytes B CD20-positifs, l’Ocrevus® (ocrelizumab) est une révolution thérapeutique prometteuse pour les patients souffrant de SEP.

Ciblant spécifiquement les cellules immunitaires qui semblent avoir un rôle majeur dans la dégradation de la myéline et de l’axone, l’Ocrevus® a montré en études de phase III une réduction du risque de progression du handicap (pour la forme progressive) et une réduction du risque de poussée (pour la forme récurrente de la maladie). Plus de 30 000 patients sont actuellement traités par Roche au niveau mondial.

Le confort du patient est atout majeur du traitement, « une perfusion intraveineuse tous les 6 mois permet d’obtenir plus facilement une compliance de 100% par rapport à la prise de comprimés, par exemple, 2 fois par jour » précise le Dr Vokaer. Sur les 17 patients traités à Delta, et avec un recul de 4 mois, il note une bonne tolérance et moins d’effets indésirables que prévus, essentiellement des réactions légères lors des perfusions qui se contrôlent facilement avec une prémédication adéquate.

Comme pour toute immunothérapie, une attention particulière est portée sur le risque infectieux (notamment respiratoire, urinaire ou herpétique). Toute vaccination doit se faire avant de démarrer le traitement.

Une clinique multidisciplinaire

Porté par la culture académique qu’il a acquise dans le milieu académique, le Dr Vokaer dirige la Clinique de la Sclérose en Plaques sur les sites du CHIREC depuis 2013. Maintenant basée à Delta, la clinique propose au patient un suivi personnalisé et individualisé.
L’approche est multidisciplinaire : neurologie, soins infirmiers, psychologie, neuropsychologique, sexologie, ergothérapie, logopédie, revalidation… L’équipe anime des groupes de parole 1 fois par mois, des séances de relaxation 1 fois par semaine, une remédiation cognitive (CogniSEP) et une éducation du patient et de son entourage sur la maladie (SEPinfo).

Concernant la prise en charge psychologique, le Dr Vokaer se réjouit de l’annonce de remboursement faite récemment par le cabinet De Block : « Pour le moment les patients sont limités par le plafond accordé par leur mutuelle, l’idéal serait d’avoir un trajet de soins SEP comme il en existe au Canada ».

Une journée pour s’informer sur la SEP

Notons qu’en marge de la journée mondiale de la Sclérose en Plaques (le 31 mai), le site Delta organise ce 26 mai un séminaire d’information ouvert à tous, patients et soignants, de 9h à 16h. Une initiation à la marche nordique clôturera la journée. Inscriptions par mail à sep.delta@chirec.be

AfficheSEP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>